Cette entrée en guerre, quoique tardive et malgré le retrait russe de la guerre à la suite de la révolution bolchévique, fut décisive[100]. Après le torpillage du paquebot Lusitania le 7 mai 1915, les sous-mariniers allemands marquent une pause à partir du 27 août 1915 et suspendent la guerre sous-marine pour éviter l'entrée en guerre des Américains aux côtés de la Triple-entente[99]. Rapport « Van Langenhove » et rapport « Passelecq ». D'où la production de défenses préventives telles que les masques à gaz. Elle revendique la Transylvanie hongroise. À la violence au front, il faut ajouter les violences à … Seul 12 % vinrent en France[156]. Le lundi 21 février, après une courte mais violente préparation d’artillerie, le commandement allemand lance une attaque avec trois corps d’armée. Une grande banque d'affaires comme « Paribas », dont la prospérité reposait sur la mondialisation économique, voit sa valeur diminuer des deux-tiers pendant le conflit — elle ne retrouvera sa valeur d'avant 1914 que dans les années 1950[241]. Le recensement des hommes dans le cadre de la mobilisation a permis la découverte de maladies et l’identification de problèmes de sous-nutrition. Première guerre médiatique par l'ampleur de ses archives photographiques et filmées et l'évolution des communications (bélinographe, télégraphe sans fil), la Grande Guerre voit le développement du reportage et des comptes rendus de guerre effectués par des attachés militaires et correspondants de guerre (en). Ils insultent les officiers qu’ils jugent incompétents. Les morts des militaires y sont livrées à la médiatisation[182]. Le front de l'Ouest est caractérisé par un ensemble de tranchées et de fortifications séparées par une aire surnommée le no man's land[2]. Les emprunts de guerre en France, les campagnes de collecte d’or sont menées auprès des civils pour financer la guerre. C'est le torpillage de trop pour l’opinion américaine et internationale qui basculent en faveur de la guerre contre l'Allemagne. De nombreux civils sont réquisitionnés pour des travaux forcés et beaucoup d'entre eux sont également faits prisonniers puis déportés en Allemagne comme 1 500 habitants d'Amiens qui sont envoyés dans des camps de travail[201]. Italie Royaume-Uni Espagne Autriche-Hongrie 4 Combien de soldats compte l’armée française en 1914 ? Les Allemands espèrent ainsi étouffer l’économie britannique et la contraindre à se retirer du conflit. Après que les alliés ont réussi à stabiliser le front, une contre-attaque générale est lancée depuis Nieuport en Flandre jusqu’à Verdun au nord-est de Paris. février à décembre 1916. bataille de la Somme. Les Balkans, soustraits de l’Empire ottoman, sont en effet l’objet de rivalités entre les grandes puissances européennes[22]. En Allemagne, le consensus de longue date selon lequel ce pays était exempt de toute responsabilité dans le déclenchement de la guerre a été battu en brèche par les travaux d’un historien, Fritz Fischer, publiés à partir de 1961 dans Les Buts de guerre de l'Allemagne impériale. } Karl Abraham (1877-1925) : psychiatre de guerre à l’hôpital d’Allenstein. La propagande s'exerce aussi sur les enfants à travers l'école qui dispense un code moral d'embrigadement (jeux de guerre pour les garçons à travers la figure littéraire du jeune au fusil de bois, cours d'histoire orientés, leçons de morale et de patriotisme, travaux de couture des filles pour les prisonniers) tandis que l'Église exalte la nécessité de l'engagement (les prêtres comme les instituteurs diffusent une « culture de guerre ») et prêche une théologie de la guerre (discours sur l'expiation des péchés et le retour à l'obéissance religieuse). Le bilan humain de la Première Guerre mondiale s'élève à environ dix millions de morts et environ huit millions d’invalides[185], soit environ 6 000 morts par jour[186]. En effet, par le traité secret de Londres d’avril 1915, la France et le Royaume-Uni lui promettent qu’une fois la victoire acquise, elle bénéficierait de larges compensations territoriales, à savoir : les terres irrédentes mais aussi une zone d’influence en Asie Mineure et en Afrique. En France comme en Belgique est institué un ministère de la Reconstruction. De jeunes officiers pédagogues relaient cette initiative qui se démocratise progressivement, si bien qu'à la fin du conflit, les soldats constituent un immense vivier de pratiquants qui s'investissent notamment dans le football, le rugby, la boxe ou la natation. 25 février 2014, République centrafricaine. Quatre empires se sont écroulés (empires allemand, russe, austro-hongrois et ottoman), ce qui transforme profondément la carte de l’Europe redessinée par les traités de paix de 1919[249]. Aucun des mécanismes de paix n'a pu fonctionner. La France répond immédiatement à cet appel par un vote du parlement décidé à respecter le traité de 1831, d'autant plus que l'entrée de l'armée française en Belgique pourrait éloigner du territoire français les ravages de la guerre. La crise américaine va rapidement s’étendre. Le blocus imposé par la flotte des pays de l’Entente met quasiment fin aux échanges entre les États-Unis et l’Allemagne. Le traité est renouvelé à plusieurs reprises, même si l’attitude de l’Italie devient de plus en plus froide, en particulier avec la signature d’un accord secret de neutralité avec la France en 1902[26]. Les femmes auront fabriqué en quatre ans 300 millions d’obus et plus de six milliards de cartouches. Après concertation avec l'Allemagne, le 23 juillet, l’Autriche-Hongrie lance un ultimatum en dix points à la Serbie dans lequel elle exige que les autorités autrichiennes puissent enquêter en Serbie[38]. Les colonies ont joué un rôle primordial pendant la Première Guerre mondiale, fournissant aux Alliés des soldats, de la main-d’œuvre et des matières premières. La perte de prestige des Européens dans le monde et dans les colonies est importante : le retour en Afrique des anciens combattants sème le ferment des velléités d'autonomie ou d'indépendance des colonies, ainsi que l'exprimera le premier Congrès panafricain organisé à Paris en 1919 par l’Américain W. E. B. La censure est partout réhabilitée au nom de l’intérêt national. « Grande Guerre » redirige ici. On peut craindre qu’une partie de ce mercure provienne des milliards d’amorces au fulminate de mercure des têtes d’obus et des douilles d’obus ou de balles ou d’autre munitions (1 g de mercure par amorce en moyenne) non utilisée ou non explosée et jetées en mer après cette guerre ou la suivante. Cette guerre est suivie d'une crise de reconversion de l'économie de guerre (1920-1921) puis d'une puissante expansion des années 1920 qui masque un commerce international peu dynamique (le déficit démographique et l'inflation dus à cette guerre entraînent une surproduction industrielle, les crises monétaires d'après-guerre font que cette expansion repose sur des bases financières malsaines), préparant ainsi la crise de 1929[242]. L'Empire ottoman entre en guerre contre les pays de la Triple-Entente le 1er novembre 1914, en tant qu’allié de l’Allemagne[98]. La course aux armements navals, principalement entre la Grande-Bretagne et l'Allemagne pour construire des cuirassés dreadnought au début du XXe siècle, est l'objet dun certain nombre d'études et d'ouvrages. Magnus Hirschfeld rencontre lui aussi en consultation une femme soldat[232]. S’ajoutent aux graves séquelles psychiques et sanitaires : gueules cassées, trauma psychologiques, le choc et contre-choc de la grippe espagnole qui a fait entre 20 et 50 millions de morts[219]. Différentes associations s'occupent des tombes et de la mémoire des soldats. Seule une partie du Tigré a été rattachée à l’Érythrée déjà italienne, ainsi que la Somalie. Il est cependant possible de consulter une série de photographies qui relatent le développement de cette unité de production de chlore à Boussens grâce au « reportage » photographique réalisé par Jean Charrié, ingénieur dans cette usine[239]. Le chancelier allemand Bethmann-Hollweg se laisse alors jusqu’au 31 pour une réponse appropriée. Il choisit d’attaquer Verdun, un pivot du front fortifié, que les Français voudront défendre coûte que coûte[107]. if (typeof target.onselectstart!="undefined") //IE route Les volontés pacifistes ou bellicistes s'exprimaient surtout au niveau des élites, si bien qu'il est erroné de croire que la guerre a été déclenchée par les sentiments populaires, l'Union sacrée ne se manifestant qu'après le début du conflit[252]. On a souvent reproché aux chefs militaires d’avoir conduit leurs troupes dans cette guerre de tranchées de façon aussi coûteuse en vies humaines qu’inutile. La lutte médiatique se poursuit dans les tranchées où les poilus s'informent grâce notamment aux nombreux journaux censurés ou contrôlés par la propagande de guerre[g] qui rappellent cette guerre du droit. La percée en Lorraine, suivant le plan XVII, est un échec pour la France (bataille de Lorraine des 19-20 août, où les Français comptent plus de vingt mille pertes en deux jours) et les IIIe et IVe Armées françaises se replient derrière la Meuse. Gilles Tréhel. 105 troupes allemandes et 88 troupes françaises se sont combattues. target.style.MozUserSelect="none" Une partie des pays européens étaient prêts à la guerre, par leur organisation et par l'état de leur opinion publique. Le 21 février 1916, la bataille de Verdun commence par un déluge de feu qui écrase pendant des heures les lignes françaises. Par la suite, la formulation publique des buts de guerre se révélera souvent nécessaire pour justifier la volonté de combattre pour telle ou telle ambition[76]. Les Français et les Britanniques s'arrêtent le lendemain 6 sur un front allant de Bar-le-Duc à l'Ourcq en Seine-et-Marne, puis lancent une contre-offensive générale avec de gigantesques combats menés victorieusement. De vastes systèmes d’alliances se sont créés à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Pour relancer les mines de charbon, les compagnies de Liévin, Lens, Carvin, Meurchin, Béthune, Courrières, Drocourt, Dourges et Ostricourt, se regroupent fin 1919 dans la « Société civile de dénoyage des houillères », financée par 250 millions de francs d'aides publiques, votées par la loi du 6 août 1917. Pour la Turquie, seul un rapprochement avec l’Allemagne de Guillaume II peut la sortir de son isolement. De février à décembre 1916, les deux armées ont perdu environ 700 000 combattants, tués, blessés ou disparus. La mobilisation au sein de ces territoires ne se fera donc qu’en 1915. Celles-ci s'allongent depuis la mer jusqu'à Verdun et, bientôt, jusqu'à la frontière suisse. Durant la Grande Guerre, près d'un milliard de munitions d'artillerie ont été utilisées sur l'ensemble des fronts, ce qui représente quatre millions de tonnes d'explosifs et 150 tonnes de produits chimiques encore actifs et toxiques[139], notamment l'arsenic et le mercure dans l'enveloppe métallique des obus conventionnels et l'ypérite dans les obus chimiques, sources de pollution chimique car cette enveloppe se corrode ou provoque de graves accidents lorsqu'ils explosent. En Allemagne et au Royaume-Uni, dès le début du XXe siècle, l'essor industriel et la remilitarisation se sont accentués et l'Allemagne a des intérêts dans l’Empire ottoman[24]. La Russie bolchevique signe le traité de Brest-Litovsk en mars 1918. Le chef d’état-major allemand Helmut von Moltke applique le plan Schlieffen. Désormais, les femmes distribuent aussi le courrier, s’occupent de tâches administratives et conduisent les véhicules de transport. Pour toutes ces raisons, cette époque marque profondément ceux qui la vivent. Le président français Raymond Poincaré appelle à l’Union Sacrée[61]. Sur près de 11 800 soldats britanniques, la plupart d'origine indienne, qui sont faits prisonniers lors du siège de Kut en avril 1916, 4 250 , soit 40 % d'entre eux meurent en captivité[178]. Pour résister, les Anglais prélèvent des troupes sur le front des Flandres, ce qui amène l'armée belge à étendre son front. Plusieurs de ses disciples vont occuper des postes de médecin militaire. Paris est aussi touchée par des canons allemands à très longue portée, les Pariser Kanonen. Ainsi, lorsque la proposition d'entrée en guerre du président Wilson devant le Congrès le 2 avril est acceptée, et que les États-Unis entrent en guerre le 6, le président américain doit compter majoritairement sur la base du volontariat pour constituer la force de 1,2 million d’hommes qui n’arrive en France qu’à partir du mois d’octobre 1917. Tous ces États adoptent des régimes parlementaires. Ils sont également mal préparés aux phénomènes de refus de soins et d’automutilation, d'autant plus que l'évaluation malaisée de ces cas assimilés par les autorités militaires à des abandons de poste pouvait conduire le soldat au peloton d'exécution[138]. Ces choix ont une importance non négligeable au début de la guerre et la différence n’est comblée qu’au début de 1916. L’offensive de la Somme, au départ offensive de rupture, se transforme progressivement en une guerre d’usure.